FANDOM


Les Krogans, originaires de la planète Tuchanka, sont une espèce intelligente et massive mesurant plus de 2,30m pour 550 kilos en armure; ils se sont développés dans un environnement hostile, ce qui explique leur méfiance envers d'autres espèces. C'est initialement l'invention de la poudre à canon qui leur a permis de supplanter les prédateurs locaux tout en s’entre-tuant.

Description

Kroganqc8

Krogans

Lorsque les Galariens les découvrirent, ils essayaient tant bien que mal de survivre à l'hiver nucléaire qu'ils avaient eux-même provoqué. Les Galariens entreprirent alors leur éducation culturelle, leur apprenant à utiliser et à développer les technologies modernes afin qu'ils servent de soldats dans la Guerre Rachni. Débarrassés des contraintes de leur planète d'origine, les Krogans connurent une explosion démographique sans précédent et se lancèrent à la conquête des planètes voisines, pourtant déjà habitées. Cette Rébellion krogane dura près d'un siècle et prit fin soudainement, quand les Turiens utilisèrent le " génophage". Sous ce nom se cache une arme biologique conçue par les Galariens, qui limite les naissances kroganes viables à une pour mille.
Aujourd'hui, les Krogans sont en voie d'extinction. S'ils haïssent cordialement toutes les races, ce sont les Turiens qu'ils considèrent comme leur ennemis jurés.

Histoire ancienne

Le manque d’archives correctement préservées constitue un obstacle sérieux à toute étude de l’histoire ancienne des Krogans. Néanmoins, des découvertes archéologiques récentes ont permis des découvertes à ce sujet, révélant une société riche d’accomplissements culturels, technologiques et artistiques. Des ruines récemment découvertes révèlent que les Krogans avaient une maîtrise très avancée de l’ingénierie structurelle et géotechnique, comparé à d’autres civilisations au même stade. Les anciens bâtiments krogans possèdent une structure antisismique capable de résister aux tremblements de terre et de diffuser les faibles vibrations produites par les véhicules de leurs cités tentaculaires. Cependant, Tuchanka a une activité sismique faible. Les chercheurs pensent donc que les anciens Krogans cherchaient à cohabiter avec l’un des plus dangereux prédateurs de la planète : Kalros, la "Mère de tous les Dévoreurs".
Avant le génophage, la population krogane était limitée par la prédation, la maladie et la guerre. Cependant, le taux de natalité a explosé quand les Krogans ont connu leur industrialisation, conduisant à des guerres pour les ressources et les territoires. Les autres espèces ont beaucoup souffert de l’expansion des Krogans. Quand les ils sont arrivés à court de territoire, ils se sont livrés à une course à l’armement qui a conduit à un holocauste nucléaire. Le bref âge d’or de Tuchanka était arrivé à son terme.
Mais le passé des Krogans pourrait tout de même les aider. Certaines des techniques et technologies découvertes dans les ruines pourraient être utilisées pour améliorer l’équipement de colonisation standard et pourraient être enfin le point de départ de leur renouveau économique.

Culture

Aussi rudes et âpres que leur planète d’origine, les Krogans ne respectent qu’une seule chose : la force. Egoïstes et brutaux, ils obéissent au principe de la loi du plus fort et ne sont ni surpris, ni offensés par la traitrise et les coups bas, qui font partie de leur quotidien. Un Krogan altruiste est un Krogan mort ; un Krogan égocentrique, un pléonasme.
L’échec de la Rébellion a sérieusement remis en cause l’autorité des leaders krogans. Alors qu’un chef de guerre pouvait auparavant ravager des systèmes entier à la tête d’armées gigantesques et prétendre au titre de chef suprême, il est aujourd’hui rare qu’un chef krogan ait plus de mille guerriers sous ses ordres. Dans leur immense majorité, les Krogans ne font confiance à personne et ne servent que leurs propres intérêts.
Cet individualisme forcené est une conséquence directe du génophage, qui a profondément marqué la mentalité krogane du sceau de l’amertume et du fatalisme. Les Krogans sont animés d’une rage sourde nourrie par leur pessimisme quant aux chances de survie de leur espèce. Persuadés que leur race est condamnée à une extinction certaine, la plupart d’entre eux mènent une vie de pillage et de massacres pour éviter de penser à un avenir dont ils ne feront plus partie.

Rage du sang

Redoutés jusqu'aux confins de la galaxie pour leur ardeur guerrière, les Krogans sont à la fois servis et desservis par leur légendaire "rage du sang".
Lorsqu'ils sont pris de frénésie, les Krogans paraissent invincibles, mais ils ne sont en fait qu'insensibles à la douleur. Les Krogans "enragés" combattent quelle que soit la gravité de leurs blessures, au point qu'un Krogan amputé de ses quatre membres et en état de quasi mort cérébrale sera toujours capable de réflexes d'agression.
Accès de violence incontrôlable, la rage de sang procède d'un double aspect de la neurologie krogane. Le premier aspect résulte d'une réaction neuronale cyclique : la synthèse d'adrénaline, induite par la peur ou la colère, élimine la sérotonine, le neurotransmetteur responsable de l'équilibre émotionnel. Le second aspect relève du système limbique sur-développé des Krogans. Sous le coup d'émotions intenses, comme la peur ou la colère, les lobes frontaux, impliqués dans les facultés cognitives, cèdent le contrôle au système limbique, siège des pulsions plus archaïques, comme l'agression ou le réflexe de survie. Lors de cette transition, les Krogans témoignent de moindres facultés logiques et d'une incapacité à contenir leurs émotions.

Avant le désastre écologique de Tuchanka, la rage de sang était extrêmement rare parmi les Krogans. A l'époque, et bien que les Krogans fussent tous capables d'accès de violence sauvage au combat, presque aucun d'entre eux ne manifestait d'insensibilité à la douleur. Ce symptôme ne se déclarait que chez les Krogans souffrant de séro-inhibition. Ces rares spécimens, moins d'un pour cent de la population, étaient placés sous contrôle médical et isolés du reste de la communauté.
Suite à l'écocide nucléaire, voila quatre millénaires, l'évolution favorisa les Krogans affligés de la rage de sang et mieux armés pour survivre. Aujourd'hui, il ne subsiste aucune archive témoignant d'une existence affranchie de ces accès meurtriers.

Biologie

200px-Kroganconcept
Les Krogans évoluèrent dans un environnement léthal. Pendant des millions d'années, ce peuple a lutté pour sa survie, affrontant des prédateurs imposants, souffrant d'épidémies dévastatrices et traversant de nombreuses périodes de vaches maigres dues à la rareté des ressources de leur planète natale. En résumé, Tuchanka a enseigné à ces lézards l'art de la survie. Les yeux des Krogans sont peut-être l'indice le plus parlant pour illustrer le fait que la vie s'est peu adaptée à Tuchanka. Bien que les Krogans soient communément classés parmi les espèces de prédateurs, leurs yeux présentent les mêmes caractéristiques que les proies de la planète Terre : à l'instar des bovins ou des cervidés, les yeux des Krogans sont extrêmement écartés. Avec un champ de vision de 240 degrés, les Krogans ont développé une meilleure capacité à repérer leurs ennemis qu'à les poursuivre.

D'un point de vue physique, les Krogans frisent l'indestructibilité et semblent parfaitement imperméables aux attaques au corps-à-corps à la nanolame. ils possèdent plusieurs exemplaires de leurs organes vitaux, ce qui leur permet d'en perdre un ou deux de chaque sans en pâtir. Étant totalement dépourvus de système nerveux, ils se ne retrouvent pas décentrés par la douleur. À la place, se tient un circuit électrique conducteur de circulation secondaire. Par conséquent, un Krogan ne pourra jamais être paralysé : il perdra certes un peu de fluide, mais il pourra au besoin être remplacé.
Sur leur dos, les Krogans portent une bosse servant au stockage de l'eau et de graisse les aidant à survivre pendant les périodes de disette. Une grosse bosse fait la fierté du Krogan qui la porte, car bien manger signifie dans ce peuple être un bon prédateur.
La plus connue des caractéristique biologique des Krogans est leur incomparable taux de natalité et vitesse de maturité. Une fois libérée du chaudron hostile de Tuchanka qui leur servait de "cocon", la population krogane s'agrandit de façon exponentielle, pour former une véritable horde. Seul le génophage parvint à mettre un terme à cette rapide progression qui menaçait sérieusement toutes les races conciliennes réunies. Maintenant, les rares femelles kroganes encore fécondes sont traitées comme des ressources stratégiques. Objets de commerce dans le cas où la diplomatie est de mise, les femelles sont souvent l'élément déclencheur d'un conflit entre chefs de guerre.

Doctrine militaire

Traditionnellement, les tactiques des Krogans reposaient sur une guerre de masse et surtout d'usure. Avec leur matériel robuste mais de mauvaise qualité, leurs troupes étaient puissantes et invariablement inflexibles. Le commandement était intégralement centralisé, et les soldats qui apercevaient une cible contactaient leur supérieurs pour organiser un appui au feu, avant de passer à l'action. Cependant, depuis les ravages du génophage, les Krogans ne peuvent plus se permettre les aléas du bon vieux temps, lorsqu'ils lançaient une horde de soldats sur les ennemis. Aujourd'hui, chacun de leurs foudres de guerre est la cible de 10 soldats ennemis. Mais hors de question de se laisser abattre : pour eux, tuer est une science. Ils s'appliquent en effet à développer une stratégie d'économie de mouvements, brutale mais efficace, qui tire profit de leur force magistrale pour immobiliser l'ennemi d'un coup rapide, précis, et surtout abominablement puissant.

Ce revirement de tactique tendant à privilégier l'efficacité maximale a entraîné un accroissement de la demande de main-d'oeuvre dans les domaines de la sécurité et du "muscle à revendre". A cause de la réputation quelque peu crapuleuse des Krogans, la plupart des ces emplois sont hors-la-loi.

Bien qu'ils ne rechignent pas à mettre de "l'huile de coude", les foudres préfèrent être équipés d'armes dignes de ce nom (un fusil à chaque membre, de préférence), car la brutalité seule ne suffit pas à les définir. Leur inhumanité est également une de leur principale caractéristique. SI leur méthode est aussi rodée que leur discipline, tous les moyens sont bons pour qu'ils atteignent leur but, quelle que soit la nature du moyen en question, prise d'otage et génocide compris. Surtout lorsqu'il s'agit d'assurer une occupation "en douceur" tout en limitant les pertes kroganes.

Une exception à cette règle était celle des Krogans ralliés à Saren Arterius, revenus quant à eux à la bonne vielle méthode de la guerre d'usure. Ils travaillaient également en étroite collaboration avec les Geth qui endossaient le rôle des drones de combat que l'on retrouve dans d'autres armées.

Il n'y a que peu de biotiques parmi les Krogans, et ils sont regardés avec méfiance et peur. Pour un Krogan, l'aura de peur couronnant un officier est un gage de qualité, destinant souvent ce dernier à une promotion rapide. Tout comme les biotiques, il leur est particulièrement dur de se procurer des drones de combat et autres équipement de haute technologie.


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard