Fandom

Mass Effect Wiki

Butariens

2 437pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Les Butariens sont une espèce alien humanoïde originaire de la planète Khar'shan. Ils mesurent généralement 1,90m pour 110 kilos en armure. Ils sont la 4ème race la plus forte et endurante de la citadelle après les Turiens, les Krogans et les Elcors.

Biologie

Les Butariens sont une race bipède anthropoïde appartenant à la famille des primates comme les Humains, les Quariens et les Asari. Ils possèdent une très fine pilosité faciale qui pousse principalement autour de la bouche. Leur caractéristique physique la plus distinctive est leur quatre yeux. Les Butariens sont l'une des quatre races intelligentes connues à avoir développées plus d'une paire d'yeux, les trois autres races sont les Prothéens, les Yaghs et les Léviathans. Les Butariens présentent également plusieurs pigmentation de peau. Si la plupart des Butariens ont une peau de couleur chair plus ou moins sombre, avec des rayures rouge et brune plus sombre au niveau des tempes, certains, à l'instar de Balak, ont une peau plus verdâtre avec des rayures noire et jaune au niveau des tempes.

Histoire

Lorsque les Butariens ont développé le voyage spatial, ils ont découvert des ruines prothéennes dissimulées sur Bira, une des lunes de la géante gazeuse Verush se trouvant dans le même système stellaire que Khar'Shan, ce qui leur permit de développer la technologie SLM. Les Butariens mettent un point d'honneur à rappeler que ces ruines avaient été endommagées par un séisme et que la perte de certaines informations les avait handicapés face aux autres espèces qui maîtrisaient le voyage spatial. Le Conseil de la Citadelle entra en contact avec les Butariens pour la première fois aux environ de 200 avant notre ère et leur a accordé une ambassade sur la Citadelle un siècle plus tard. En dépit d'être accueillis dans la communauté galactique, les Butariens provoquèrent plusieurs crises diplomatiques dans les relations galactiques au fil du temps. Aux alentours de 1785, une flotte butarienne bombarda la colonie galarienne de Mannovaï ; en 1913, l'Hégémonie Butarienne annexa la colonie asari d'Esan qui fut rebaptisée Lorek et en 2115, les forces conciliennes affrontèrent les forces butarienne sur la planète Enael.

Au début des années 2160, les Humains commencèrent à coloniser la Travée de l'Attique et plus particulièrement la Bordure Skyllienne, région également en cours de colonisation par les Butariens. Les Butariens demandèrent alors au Conseil d'intervenir et de déclarer la Bordure "Zones d'intérêts Butarienne", interdisant ainsi aux Humains de la coloniser et d'abandonner les colonies déjà fondées. Lorsque le Conseil refusa, les Butariens fermèrent leur ambassade à la Citadelle et rompirent toutes relations diplomatiques et économiques avec les races conciliennes, devenant ainsi un État rebelle qui se referma sur lui-même.

Les fonds et l'armement fournis par le gouvernement Butarien aux organisations criminelles des Systèmes Terminus, conduisirent à de nombreux raids brutaux sur les colonies humaines dans la Travée, aboutissant au Raid Skyllien de 2176, une attaque coordonnée de plusieurs gang pirates et esclavagiste financés par les Butariens sur la grande colonie humaine, la planète Elysium. En 2178, l'Alliance riposta par une attaque massive de la lune Torfan, longtemps utilisée comme une base butarienne accueillant de nombreux criminels en prime. Depuis, les Butariens s'isolèrent dans leurs propres systèmes et sont désormais très rare dans l'Espace Concilien.

Mass Effect

Les Butariens ne font aucune apparition dans Mass Effect, mais ils sont mentionnés à de nombreuses reprises. Cela s'explique par le fait que les Butariens sont très rares dans l'Espace Concilien, comme le fait remarquer le lieutenant Zabaleta à ce sujet : les Butariens ne viennent plus sur la Citadelle depuis longtemps.

Des explorateurs butariens sont responsables de la faillite de plusieurs sociétés humaines en prétendant que la planète Klensal était un véritable Eldorado alors qu'en réalité, c'était une planète avec des ressources en quantité banale. Les Butariens sont également accusés d'avoir volé le "Léviathan de Dis", l'épave d'un soi-disant vaisseau organique trouvée sur Jartar. Ils prétendent depuis qu'il n'y avait jamais eu d'épave, malgré le fait que les Galariens l'avaient déjà détecté avant que le "Léviathan" ne disparaisse mystérieusement.

Chez les Humains, les Butariens sont surtout connus pour leur pratique esclavagiste, en particulier leur raid sur la planète Mindoir en 2170. Une fois capturés, les esclavagistes implantent dans le crâne de leurs esclaves des dispositifs de contrôle, sans se soucier des anesthésiques. Talitha, enlevée sur Mindoir a été victime de cette pratique. Les Butariens sont également connus pour asservir les toxicomanes accrocs au Sable Rouge, une drogue biotique, quand ils ne peuvent plus payer leurs consommations. L'Amiral Kahoku est principalement connu pour ses victoires sur les Butariens dans la Bordure Skyllienne.

Plusieurs des choix concernant l'origine et le profil psychologique de Shepard, impliquent les Butariens :

  • Colon : La famille et les amis de Shepard furent tués ou capturés par les esclavagistes butariens lors du raid sur Mindoir.
  • Stellaire : Shepard rencontre le lieutenant Zabaleta, un ancien marine de l'Alliance qui est une connaissance de sa mère et qui souffre du syndrome de stress post-traumatique après avoir été témoin du raid butarien sur Mindoir.
  • Héros de Guerre : Durant le Raid Skyllien sur Elysium, Shepard retient seul(e) plusieurs troupes de soldats butariens jusqu'à l'arrivée des renforts.
  • Impitoyable : Sur Torfan, Shepard sacrifie plusieurs membre de son équipe pour débusquer les Butariens dans leurs cachettes souterraines avant d'en exécuter lui-même/elle-même par dizaine, même ceux qui se sont rendus.

Mass Effect : Turbulences à 900 000 pieds

En 2183, des extrémistes butariens sont responsable du détournement de l'astéroïde X57 pour l'utiliser contre la colonie humaine de Terra Nova. Originellement présent afin de capturer les ingénieurs humains de X57 pour en faire des esclaves, les Butariens en ont, par la suite, brutalement exécuté une grande partie et décidèrent d'utiliser l'astéroïde comme une arme. Balak, le meneur du groupe a prétendu que c'était la volonté de la "Rébellion Butarienne" afin de venger son peuple des activités humaines dans la Travée de l'Attique. Toutefois, certains de ses subordonnés, notamment Charn, le commandant en second de Balak, affirme ne pas vouloir commettre cet acte à la base, mais qu'il avait accepté en pensant que ça ne serait rien de plus qu'un raid esclavagiste comme les autres. La tentative de déviation de la course de l'astéroïde, qui aurait rendue Terra Nova inhabitable et tué des millions de personnes, a été contrecarrée par le Commandant Shepard.

Mass Effect Galaxy

Pendant que l'Ambassadeur butarien Jath'Amon tente de négocier un traité de paix entre les Butariens et le Conseil de la Citadelle, des terroristes butariens essayent de mettre un terme aux négociations en diffusant une arme biologique dans la Citadelle. Heureusement pour le Conseil, les terroristes, secrètement menés par Jath'Amon lui-même, sont vaincus par Jacob Taylor et Miranda Lawson avant de pouvoir activer l'arme.

Mass Effect 2

Les Butariens sont généralement présent sur la station Oméga, à la fois en tant que mercenaires ou en tant que simple civils. En 2185, un prêcheur fou butarien affirmant que l'Humanité est un fléau pour les autres races peut être trouvé dans les environs de l'Au-Delà. Dans le niveau inférieur de ce même nightclub, un barman butarien empoisonne les boissons que commandent les clients humains. Alors qu'une maladie mystérieuse frappe le District Gozu, de nombreux Butariens périssent avant que le remède ne soit diffusé par le Commandant Shepard. Un des Butariens malades interpelle Shepard en disant que, comme la maladie ne frappe pas les Humains, ce sont les Humains qui l'ont créée. Si Shepard l'aide, il sera de surpris de constater que le concept de "noblesse d'âme" existe chez les Humains avant de le remercier.

Des terroristes butariens tentent également de détruire la colonie humaine de Watson en capturant une base de défense de l'Alliance sur la lune de la planète pour lancer deux missiles Javelot sur colonie. Incapable de stopper la course des deux missiles, le Commandant Shepard est forcé(e) de choisir entre épargner le secteur résidentiel ou industriel de la colonie.

Mass Effect 2 : L'Arrivée

Une tentative de sauvetage d'une scientifique de l'Alliance faite prisonnière par les Butariens tourne mal et provoque au final, la destruction du relais cosmodésique de la Nébuleuse de la Vipère se trouvant dans le système Bahak, sous contrôle Butarien. L'explosion du relais, d'une puissance comparable à une supernova, détrusit l'intégralité du système, provoquant la mort des plus de 300 000 habitants qui y vivaient. L'Hégémonie Butarienne estime que la destruction d'un de ses systèmes est l’œuvre d'une attaque terroriste menée par des agents de l'Alliance. Les tensions entre l'Hégémonie et l'Alliance sont si forte que les Butariens sont soupçonnés de se préparer à la guerre.

Mass Effect 3

Après la destruction du Relais Alpha, les Moissonneurs arrivèrent dans la galaxie via le système Vular, un système se trouvant dans l'espace butarien à la frontière de la galaxie et progressèrent très rapidement sur Khar'Shan. Après l'échec de l'attaque terroriste sur Terra Nova initiée par Balak en 2183, l'Hégémonie ordonna de se concentrer exclusivement sur l'étude du "Léviathan de Dis", une épave de vaisseau organique qui s’avéra être en réalité celle d'un Moissonneur, afin de "rendre aux Butariens leur place dans la galaxie". Cela permit au "Léviathan de Dis" d'endoctriner l'équipe scientifique et d'importants représentants du gouvernement butarien. Lorsque les Moissonneurs envahirent la galaxie trois ans plus tard, les Butariens endoctrinés ont sabotés les défenses de l'Hégémonie, ce qui permit aux Moissonneurs de conquérir très facilement l'ensemble de l'espace butarien tout en écrasant ses forces de défense. Si Balak s'échappe de l'astéroïde X57, la destruction de l'Hégémonie par les Moissonneurs fait de lui l'officier le plus haut gradé de l'armée butarienne encore en vie. Il se dirigea sur la Citadelle avec les flots de réfugiés où il dirigea par la suite les restes de la flotte butarienne contre les Moissonneurs en piratant les transmissions du Conseil pour apprendre l'emplacement de l'ennemi et des tactiques efficaces contre eux. Shepard peut convaincre Balak d'apporter le soutien des vestiges de la flotte butarienne à la flotte coalisée pour tenter de reprendre la galaxie aux Moissonneurs ou le tuer pour ses actions sur Terra Nova.

Les soldats survivants de l'ancienne Hégémonie Butarienne font partie des nombreux groupes impliqués dans l'effort de guerre contre l'Invasion Moissonneur. Selon un bulletin d'information de l'Alliance, bien que leur aide dans le combat est appréciée, les soldats de l'Alliance et de l'Hégémonie ne se font pas confiance ou ne se respectent pas mutuellement pour autant.

Culture

Les Butariens accordent une très grande importance à la caste sociale et à l'apparence et outrepasser son rôle dans la société est très mal vu. Dénigrer sur la valeur monétaire d'une meilleure condition sociale est considérée comme une grave insulte. Les Butariens croient fermement que les espèces ayant moins de quatre yeux sont inférieures. Ils prennent souvent le dessus dans les débats inter-espèce car les autres races ont du mal à savoir sur quels se concentrer quand ils leur adressent la parole.

L'esclavage est une partie intégrante du système de caste butarien, en dépit d'être illégale selon les lois du Conseil. On ignore encore comment les Butariens ont put être une race concilienne pendant si longtemps alors que l'esclavage était toujours en vigueur chez eux. La théorie la plus probable est que cette coutume est si profondément ancrée dans la culture butarienne que les Butariens considéraient les lois antiesclavagiste du Conseil comme étant préjudiciable. Les esclavagistes butariens sont craint dans toute la galaxie et plus particulièrement dans les petites colonies isolées qui sont souvent la cible de leurs attaques. Les victimes de ces raids se voient généralement implanter dans le crâne un dispositif de contrôle. Une opération douloureuse car les Butariens n'utilisent pas d'anesthésiques sur les futurs esclaves. Talitha, une des victimes du raid esclavagiste sur Mindoir en 2170, dû subir cette pratique après sa capture. Les Butariens sont également connus pour asservir les personnes dépendantes au Sable Rouge quand ces derniers ne peuvent plus payer leurs consommations.

Le language corporelle est une partie importante de la société butarienne. Par exemple, pencher la tête vers la gauche est considérer comme une marque de respect et/ou d'admiration envers son interlocuteur. Au contraire, pencher la tête vers la droite est considérer comme une marque de supériorité envers son interlocuteur ou qu'il se considère comme étant supérieure à ce dernier. Par conséquent, ce geste peut être interprété comme une insulte.

Religion

On en sait très peu sur les croyances religieuses butariennes. Mordin Solus indique que les Butariens croient en une vie après la mort. Quand un Butarien meurt, son âme quitte le corps par les yeux. Les soins apportés à la dépouille sont considérés comme non importants sauf au niveau des yeux. Retirer ou arracher les yeux d'un Butarien mort ou vivant est une très grave offense sur le point de vue religieux car c'est comme lui interdire la possibilité de rejoindre l'au-delà.

En 2186, un prêcheur butarien demande au Commandant Shepard de récupérer les Piliers de la Force sur Khar'Shan afin qu'il puisse guider son peuple à travers ces moments difficiles grâce à ces écrits. Cela suggère que les croyances religieuses butarienne sont basées sur des textes sacrés comme certaines religions humains telles que le Christianisme ou l'Islam.

Gouvernement

Le reste de la galaxie voit les Butariens comme étant un problème négligeable. Leur gouvernement, connu sous le nom d'Hégémonie Butarienne est très hostiles envers l'Alliance Interstellaire, mais craint les réactions des autres "grandes" races concilienne que sont les Asari, les Galariens et les Turiens. On ne sait pas ce que le Butarien lambda pense au sujet de l'isolement forcé de sa race car le Ministère du Contrôle de l'Information s'assure que seuls les informations approuvées par le gouvernement entrent ou sortent de l'Hégémonie. Compte tenu de la nature oppressive du gouvernement butarien, il est supposé être de nature autocratique et totalitaire, bien que le monde natal butarien, Khar'Shan, est toujours divisé en plusieurs États-Nations.

Le gouvernement butarien blâme l'Humanité d'être la cause de leurs problèmes et prétend qu'il a été forcé de se débrouiller par lui-même, malgré le fait que son exil de la communauté galactique a été largement auto-imposé. Cet antagonisme qu'ont les Butariens envers les Humains se traduit sous formes d'escroqueries, de raids esclavagistes, d'attaques pirates et d'attentats terroristes. Des actions secrètement soutenues et financées par l'Hégémonie, bien qu'elle affirme publiquement qu'elle n'a rien à voir avec ces actes.

Toutefois, malgré leur isolement, le gouvernement butarien fournit toujours les mises à jours du vocabulaire, des règles grammaticales et des conjugaisons de la langue butarienne au reste de la galaxie, sans doute afin de pouvoir continuer à diffuser sa propagande hors-frontière. La langue butarienne est devenue la "lingua franca" des Systèmes Terminus, sans doute en raison de la prévalence des gangs et criminels butariens dans cette partie de la galaxie.

Doctrine Militaire

On sait très peu de chose à propos de l'armée butarienne. Les sanctions de la Citadelle ont rendues l'armée butarienne à l'état de "tigre de papier" qui ne peut se battre que via des attentats terroristes ou d'autres actions détournées au lieu de mener une guerre de front comme à son apogée. En 2160, lorsque la colonisation de la Bordure Skyllienne débuta, autant du côté butarien que du côté humain, les forces militaires butarienne étaient déjà suffisemment affaiblies au point de n'avoir pu contenir l'expansion humaine dans la région. Balak affirme que les Butariens eux-même savaient que l'armée humaine était plus puissante, mais que le Conseil n'avait rien fait pour les protéger et les ont laissés se défendre tout seuls.

L'Hégémonie Butarienne n'a pas confiance dans les entreprises privées en ce qui concerne l'équipement militaire. La plupart du matériel militaire butarien est conçu et fabriqué par une entreprise nationalisée appelée "les Armements d’État Butarien", tristement connue pour son gaspillage de ressources et la corruption qui y règne. Elle fabrique aussi bien du matériel offensif que défensif et vend surtout ses produits dans les Systèmes Terminus.

La flotte butarienne possède au moins un cuirassé. Comme ce n'est plus une race concilienne, elle n'est plus soumise au traité de Farixen et peut en avoir beaucoup plus. Ils ont également des vaisseaux plus petits, y compris les croiseurs de classe Hensa. Toutefois, compte tenu qu'un croiseur de cette classe fut récupérée et rénovée par les Quariens qui le baptisèrent "Idenna" une vingtaine d'années avant 2183, les Butariens ont peut être retirés cette classe du service actif depuis un moment.

L'armée butarienne a une division des forces spéciales connue sous le nom "Unité des Forces Spéciales" (UFS). Tout ce qu'on sait de l'UFS, c'est que leur programme d'entraînement est très brutal. Après que les Soleils Bleus engagèrent un groupe d'anciens agents de l'UFS pour diriger un camp d'entraînement en environnement hostile sur une des lunes de la planète Xetic, une enquête menée par les autorités d'Illium fit état que le taux de mortalité des recrues du camps dépassait les 18%. Cependant, une seconde enquête indépendantes des Soleils Bleus fit remarquer que les techniques de formation brutales des Butariens étaient conformes à ceux utilisés dans le programme de formation de l'UFS.

Quelque soit l'effectif et la puissance réelle de l'armée butarienne, elle a été pratiquement et rapidement anéantie par l'assaut Moissonneurs en 2186. Les quelques vaisseaux qui ont survécu à la chute de Khar'Shan ont fui vers l'espace de l'Alliance avec des milliers de réfugiés à leurs bords, ce qui est plutôt ironique quand on connaît la profonde haine que les Butariens ont à l'égard des Humains.


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard